• Home
  • Comment mesurer le succès d’un projet ?

Le projet fait partie inhérente de la vie de l’Entreprise. Il contribue fortement à son développement s’il est aligné à la stratégie de l’entreprise et s’il est correctement mené.

Le réaliser, c’est fixer des objectifs précis qui seront mesurés en termes de réalisations tout au long de son déroulement.

Mais comment mesurer le succès d’un projet ? Sa réussite se limite-t-elle à l’atteinte de ses objectifs ?

 

Un processus continu

Mesurer le succès d’un projet se prépare dès son initiation.

D’abord en définissant ses grandes étapes, ses jalons clés et sa durée, comme référence et base de comparaison au cours du projet entre les prévisions et la réalité. Ensuite en identifiant les critères de succès qui serviront de base à l’évaluation du bon déroulement du projet et de sa réussite. Enfin en établissant comment ces critères seront mesurés, pour évaluer les écarts et prendre des décisions avisées sur la poursuite du projet et les actions à mettre en place pour garantir son succès.

Le succès se mesure tout au long du projet à partir des critères qualitatifs et quantitatifs identifiés. Les indicateurs associés à chaque critère fournissent des données techniques sur le projet. Ils servent à le jauger et permettent de disposer de seuils d’alerte pour les prises de décision notamment.

 

Déterminer des indicateurs pertinents

La clé est de ne pas multiplier le nombre d’indicateurs à suivre et de ne mesurer que ce dont on a besoin.

Il existe différents types d’indicateurs :

  • Les indicateurs liés à l’activité (écart de coût, écart de planning, degré d’implication de l’équipe projet, qualité),
  • Les indicateurs de résultat (taux de satisfaction client, impact financier, ROI) ou les indicateurs d’impact (charge de travail, risques associés au projet).

Pour être fiables, les indicateurs doivent résulter d’objectifs SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporellement défini), et fournir des données et des résultats concrets, non contestables.

A minima, les indicateurs sélectionnés doivent être :

  • Compris de tous : leur définition doit être le fruit d’un travail collaboratif impliquant les acteurs et les clients
  • Ciblés : les besoins auxquels ils répondent doivent être clairement définis
  • Alignés avec les objectifs du projet
  • Partagés pour que tout le monde aille dans la même direction, vers un seul et même but

 

Lean Thinking

Suivre les indicateurs dans le temps

Il ne suffit pas de définir les bons indicateurs, les suivre est primordial pour maîtriser le projet et contrôler ses éventuelles dérives.

Un suivi efficace réside dans des mesures régulières.

Ainsi les indicateurs contribuent à mesurer la performance du projet par rapport aux objectifs définis, à piloter efficacement les activités, à mesurer l’avancement du projet et à identifier les points d’amélioration.

Les données collectées doivent permettre de mesurer les résultats. En cas de résultat non satisfaisant, d’identifier les causes et de mettre en place un plan d’action adéquat pour corriger les écarts et remettre le projet sur les rails.

Intimement liés au processus d’amélioration continue, le suivi et l’analyse des indicateurs fournissent un retour d’expérience essentiel aux clients et aux équipes.

La communication ne doit pas être négligée. En effet, une communication appropriée (via des tableaux de bord adaptés) permettra d’embarquer toutes les parties prenantes dans la maîtrise de la performance.

 

Un outil de suivi : le management visuel

Un suivi consciencieux du projet et des indicateurs permet de limiter les dérives et ainsi augmente la probabilité de mener le projet à son terme avec succès.

Le Chef de projet est le garant d’un bon suivi. Pour ce faire il doit se doter d’outils fiables. Parmi ceux-là, il y a le management visuel, outil collaboratif de suivi par excellence.

En rassemblant les équipiers projet à une fréquence régulière autour du planning court terme, le management visuel augmente la réactivité et offre un espace de partage privilégié. Les alertes sont lancées plus vite. Les actions correctives appropriées sont décidées collectivement et misent en place plus rapidement pour garantir le succès du projet. Ces rendez-vous périodiques sont des lieux d’échanges fluides, ils renforcent la collaboration et la transparence et par là même, la cohésion de l’équipe.

 

La réussite d’un projet : une œuvre collective

Le succès d’un projet ne se limite pas à l’atteinte des objectifs.

Il regroupe un certain nombre de critères qui doivent être clairement définis, suivis, mesurés et communiqués, autour desquels les parties prenantes doivent se retrouver pour avancer dans la même direction et vers un but commun : la réussite du projet.

Le rôle du Chef de projet est déterminant dans la gestion de la réussite du projet. Des outils de pilotage, de contrôle et de communication bien choisis (e.g. management visuel, indicateurs, tableaux de bords) lui permettent d’effectuer en permanence les ajustements nécessaires pour mener le projet à la réussite.

Besoin d’aide pour faire de vos projets des succès ? Prodecys vous conseille et vous accompagne sur toutes les phases de vos projets. Contactez-nous.